Bourgoin Jallieu – Un budget Municipal A contresens

C’est à contresens que des collectivités, dont la nôtre, continuent à fonctionner et à dépenser. Alors que les ménages, les entreprises, subissant les perturbations et les conséquences de la mondialisation, réduisent leurs dépenses en les adaptant à leurs recettes, notre ville, notre communauté d’agglomération (CAPI) maintiennent leurs dépenses à la hausse et poursuivent l’augmentation des prélèvements, des impôts sur les populations et le secteur économique de notre territoire : hausse des taux,  des bases :

   2 700 000 € d’impôts nouveaux sur CAPI,

   augmentation du taux  versement transport,

  forte augmentation de la masse salariale de notre ville, …..

Cette absence de réalisme et de bon sens menace directement la pérennité des services à la population, mais également la capacité à faire face aux besoins de l’avenir proche.  Comment vont être financés :

   La reconstruction du théâtre Jean Vilar, alors que le remboursement de l’assurance, déjà englouti dans les recettes, ne représente qu’une petite partie de la facture ?

   La réhabilitation du quartier de Champfleuri, dans le cadre du contrat de l’ANRU, qui laisse à la charge de Bourgoin-Jallieu plus de 20 000 000 € ?

   Le groupe scolaire des Lilattes, pour la part ville ?

Ils vont être payés par un surendettement supplémentaire.

A contresens de tout bon sens et sans anticipation,

N’oubliez pas,

C’est la majorité de gauche qui a décidé,

Mais c’est vous qui paierez.

Jean-Pierre GIRARD

pour le groupe d’opposition

WordPress Themes