Bourgoin Jallieu : L’absence de gestion des finances de notre commune!

Les autres articles de Jean-Pierre GIRARD

BON SENS ET EFFICIENCE

Comment ose-t-on depuis trop longtemps dépenser plus que les dotations de l’Etat, de la Région, du Département que l’on reçoit et les impôts que l’on collecte ?

Comment qualifier le fait d’avoir déjà englouti les impôts qui seront payés par les citoyens berjalliens dans 10 et même 20 ans ?

Comment ne pas s’offusquer que la majorité de gauche ait engagé des projets sans même s’interroger et s’apercevoir qu’elle n’avait plus les moyens dès 2015 d’y faire face, que l’endettement potentiel supplémentaire ainsi généré s’ajoutant à celui déjà largement supérieur aux villes de sa taille en interdisait la réalisation ?

Reculer après avoir déjà dépensé beaucoup d’études, pour le Théâtre Jean Vilar par exemple, et encaissé la prime d’assurance, souligne l’absence d’anticipation, de gestion élémentaire et un gaspillage de nos impôts. Malgré nos alertes répétées qui sont exclusivement celles du bons sens, la majorité actuelle a persisté dans cette voie du risque, de la démesure pour nos finances communales et de l’aveuglement politicien au point qu’une partie de cette même majorité enfin sensibilisée et consciente, conteste désormais ces choix et a fait sécession.

Réagir est désormais urgent. Le changement d’animation et de gestion de notre ville doit se faire avec efficience :

Maintenir les services aux citoyens et l’accès aux équipements en éliminant les erreurs stratégiques de la gauche et ses gaspillages.

Privilégier les dépenses utiles aux habitants et entreprises de notre commune plutôt que de verser aux banques des dizaines de millions d’euros d’intérêts et de frais financiers tels que nous les avons cumulés depuis des années.

Revaloriser à Bourgoin-Jallieu les atouts de son emplacement stratégique et dynamique entre Lyon et Grenoble en faveur de l’emploi, du niveau de vie pour tous ses habitants, alors même que la gauche en fait un espace où le chômage est supérieur à la moyenne départementale, où le taux de pauvreté souligné dans le rapport public annuel sur la santé est lui aussi largement anormalement plus important que la moyenne.

L’indispensable changement en 2014, grâce à vous et pour vous, se fera avec une nouvelle majorité.

                                                                                                          Jean-Pierre GIRARD

                                                                                                    pour le groupe d’opposition

Les autres articles de Jean-Pierre GIRARD

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.

WordPress Themes