Category: CAPI

Bourgoin Jallieu – Un budget Municipal A contresens

C’est à contresens que des collectivités, dont la nôtre, continuent à fonctionner et à dépenser. Alors que les ménages, les entreprises, subissant les perturbations et les conséquences de la mondialisation, réduisent leurs dépenses en les adaptant à leurs recettes, notre ville, notre communauté d’agglomération (CAPI) maintiennent leurs dépenses à la hausse et poursuivent l’augmentation des prélèvements, des impôts sur les populations et le secteur économique de notre territoire : hausse des taux,  des bases :

   2 700 000 € d’impôts nouveaux sur CAPI,

   augmentation du taux  versement transport,

  forte augmentation de la masse salariale de notre ville, …..

Cette absence de réalisme et de bon sens menace directement la pérennité des services à la population, mais également la capacité à faire face aux besoins de l’avenir proche.  Comment vont être financés :

   La reconstruction du théâtre Jean Vilar, alors que le remboursement de l’assurance, déjà englouti dans les recettes, ne représente qu’une petite partie de la facture ?

   La réhabilitation du quartier de Champfleuri, dans le cadre du contrat de l’ANRU, qui laisse à la charge de Bourgoin-Jallieu plus de 20 000 000 € ?

   Le groupe scolaire des Lilattes, pour la part ville ?

Ils vont être payés par un surendettement supplémentaire.

A contresens de tout bon sens et sans anticipation,

N’oubliez pas,

C’est la majorité de gauche qui a décidé,

Mais c’est vous qui paierez.

Jean-Pierre GIRARD

pour le groupe d’opposition

Nord Isère – G4, une de plus !!!….

Les autres articles de Jean-Pierre GIRARD

C’est une structure publique nouvelle ; des dépenses supplémentaires et des compétences (économie, transports, aménagement du territoire, culture) déjà exercées par la Région, de quoi étonner et agacer le président Jean-Jacques QUEYRANNE, mais aussi l’ensemble des 157 conseillers régionaux.

C’est immédiatement 930 000 € de budget de fonctionnement.

Chers contribuables….. A votre bon cœur !

Après les 2 800 000 € d’impôts nouveaux votés il y a 2 mois par la CAPI, c’est tout autant critiquable qu’irresponsable. Mais, comprenez-le, c’est un lieu de pouvoir immédiatement présidé par le maire de Lyon sous l’autorité duquel le président de CAPI et maire de Bourgoin-Jallieu, Alain COTTALORDA fait ainsi allégeance.

C’est par voie de conséquence un espace de danger pour nos hectares disponibles et l’abandon de leur maîtrise dans le choix des implantations économiques, de services publics et d’équipements, cela au profit de cette structure dans laquelle nous sommes largement minoritaires.

Que la CAPI devienne d’abord majeure, homogène, forte et autonome financièrement, politiquement avec la volonté de « travailler plus » au service de son territoire, de sa population, sans, cette fois vouloir « gagner plus » de pouvoir pour quelques uns….

 

Jean-Pierre GIRARD pour le groupe d’opposition

 

*le G4 regroupe les 4 agglomérations : le Grand Lyon, St Etienne Métropole, Vienne Agglo et la CAPI

 

Les autres articles de Jean-Pierre GIRARD

Toujours plus d’impôts pour les Berjalliens !

Les autres articles de Jean-Pierre Girard

Avec la création d’un impôt nouveau intercommunal sur le foncier bâti qui va prendre dès cette année, 2 691 673 € aux habitants de CAPI,  ce sont encore des centaines de milliers d’euros que les Berjalliens paieront chaque année, en plus de leurs impôts locaux.

Alors que certaines communes de la CAPI baisseront les impôts communaux pour compenser au moins partiellement cette charge nouvelle, la majorité berjallienne de gauche a refusé cette compensation, même partielle.

Toujours plus de dépenses,

Toujours plus d’impôts,

Jamais d’économies,

Un slogan ?

Non, une triste réalité à Bourgoin-Jallieu!

Jean-Pierre GIRARD

Nord Isère : Assises de l’Enseignement Supérieur, un Avenir Commun pour nos Jeunes et nos Entreprises

Les autres articles de Jean-Pierre GIRARD

 

Il y a peu, se sont tenues à L’Isle d’Abeau, en Nord Isère, les premières assises de l’enseignement supérieur. En tant que 1ier vice-président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Nord Isère (CCI NI) et président de la commission formation à la Chambre de Commerce et d’Industrie Régionale (CCI R), j’ai rappelé que l’enseignement supérieur et la formation font partie des piliers du développement du territoire. Faire du Nord Isère un espace attractif où la poursuite d’études supérieures ne sera plus un handicap, est le défi de l’agglomération pour les années à venir. J’ai particulièrement insisté sur la nécessité de disposer d’une offre de formation supérieure répondant aux attentes des entreprises afin d’offrir des débouchés et donc des emplois pour nos jeunes. Ce sera la voie de l’excellence pour les 1500 bacheliers qui sortent chaque année sur le Nord Isère. Ces actions peuvent être réalisées en parfaits liens avec les rectorats de Lyon et de Grenoble. Ce schéma permettra une vision partagée et valorisante pour TOUS.

Jean-Pierre GIRARD

Les autres articles de Jean-Pierre GIRARD

WordPress Themes