Category: Ma Tribune

BOURGOIN-JALLIEU DOIT SE TOURNER VERS L’AVENIR

Le dynamisme naturel d’un territoire comme le nôtre doit profiter à ses habitants, ses acteurs économiques et associatifs.

Depuis 30 ans, les résultats constatés sont nettement en retrait par rapport aux atouts de notre ville : le taux de chômage, l’indice officiel de pauvreté, le taux d’accession à la propriété de logements, sans cesse rappelés par notre groupe, démontrent les erreurs et choix fortement pénalisants de la majorité actuelle de gauche.

Nous l’avons une nouvelle fois constaté à l’occasion du dernier conseil municipal par le vote « en force » du PLU (Plan Local d’Urbanisme), acte politique qui aurait dû être reporté après les élections municipales, respectant ainsi le choix des électeurs.

Il est urgent et possible de quitter les dogmes, pour l’action :

  • Actions déterminées pour accueillir de nouvelles entreprises sur notre territoire, sources d’ un plus grand nombre d’ emplois, donc de réduction du chômage ;
  • Actions de revitalisation du centre ville commerçant, mais aussi d’une meilleure fluidité de ses accès et stationnements ;
  • Actions plus dynamiques pour un meilleur cadre de vie des quartiers, véritablement à l’écoute des habitants et associations ;
  •  Actions et décisions pour une gestion maitrisée des impôts, des dépenses de fonctionnement au profit des investissements collectifs, mais aussi de la réduction de la dette et à terme, de la baisse des prélèvements fiscaux ;
  • Actions pour le rayonnement d’une ville et d’un territoire ouverts au développement par leur situation géographique privilégiée ;

    Arrêtons de SUBIR, pour CHOISIR une équipe et un projet d’avenir, tels que nous vous les proposons pour les élections municipales de mars prochain.

    Pour répondre aux enjeux de société, aux attentes des Berjalliens, il est indispensable, stimulant et de la responsabilité de chacun, que la démocratie respire par un changement de majorité.

     

    Jean-Pierre GIRARD

    pour le groupe d’opposition

Voeux 2012

Je vous présente mes voeux les meilleurs pour cette nouvelle année.
Voeux de bonheur et de santé.
Que chaque jour vous apporte un « petit bonheur » afin que 2012 devienne l’année d’un grand bonheur.
Jean Pierre Girard

BOURGOIN JALLIEU : Dette, un excès dangereux !

A  Bourgoin-Jallieu, la dette, très lourde, est un handicap et une menace :

-       Un handicap qui a consommé depuis des années plusieurs dizaines de millions d’Euros d’intérêts. Chacun peut imaginer ce que l’on peut, avec de telles sommes, apporter comme services supplémentaires à la population, comme moyens aux associations, les transformer en équipements, ou mieux encore, ne pas les prendre dans les poches des citoyens et des entreprises.

-       Une menace pour le présent, car elle asphyxie les moyens d’actions, pourtant urgents, en direction  de l’accessibilité, de la sécurité, du logement…. Ou simples comme la qualité de la ville, sa propreté.

-       Une menace pour l’avenir, car la dette de notre ville hypothèque la liberté de choix et d’aménagements pour les élus futurs.

A chaque vote du budget, notre groupe rappelle les règles de bon sens. Faute de nous avoir écouté et entendu, la Chambre Régionale des Comptes, elle aussi, a tiré la sonnette d’alerte et sommé la majorité en place. Aujourd’hui, notre ville reste nettement plus endettée que la moyenne des villes de sa taille et la baisse en cours, dans le cadre de la réduction des déficits budgétaires, des participations financières de ses partenaires (Département, Etat, Région), accentue cette réalité. Certes, les chiffres, l’argent publics et leurs conséquences ne sont pas auprès des citoyens des sujets très « glamour », mais ils ne peuvent être absents des réflexions et décisions de tous.

Il n’y a pas de fatalité. Ce sont les mauvais choix de la majorité municipale qui ont conduit à cette situation, ce sont les bons choix des Berjalliens qui permettront d’en sortir.

Avec Vous, pour Vous,

Sincèrement,

Jean-Pierre GIRARD

Chef de l’opposition municipale de Bourgoin Jallieu

Bourgoin Jallieu : DEMOCRATIE LOCALE, Grandeur ? et décadence !

Le conseil municipal est l’organe représentatif de la population, en responsabilité des choix et décisions des politiques et actions locales.

Gouvernance théoriquement pluraliste dans les dossiers du quotidien des Berjalliens que sont l’économie, l’enseignement, la sécurité, la santé, la culture, le sport…., sa « grandeur » est liée à sa légitimité représentative de l’expression et des attentes des citoyens. Elle devrait être également renforcée d’une « grandeur fonctionnelle »où la voix de tous les élus, dont la minorité, peut proposer, défendre, commenter les choix politiques dans les instances appropriées, avant le vote en conseil public dans le respect de la règle majoritaire.

Les élus d’opposition, représentant 47 % de la population berjallienne, sont
systématiquement exclus des comités stratégiques ou de pilotage politique et de la CAPI.

Le conseil municipal est devenu une chambre d’enregistrement sans vie
démocratique authentique, transformant la grandeur des projets, du débat en décadence théâtrale. C’est une démocratie fantôme, celle des apparences.

Jean-Pierre GIRARD

pour le groupe d’opposition

WordPress Themes